Approche clinique de l'occlusion | Stage cabinet dentaire | Stages

Sidebar Menu

 

Stages formations

Chirurgiens-dentistes

Laboratoires de prothèses dentaire

Prothèse complète, thérapie articulaire....

 

CONCEPTEUR:

THIERRY SUPPLIE

Prothésiste-Epithésiste
Assistant dans le service du Pr LEJOYEUX PARIS VII
Prothésiste de l’Hôpital Albert-CHENEVIER PARIS V
Correcteur des BTM PARIS
Ancient partenaire de Hugues BORY
Conférencier

 

DUREE DE LA FORMATION

4 heures

Profils concernés

  • Prothésiste dentaire
  • chirurgien dentiste
  • assistante dentaire

Prérequis

Diplômes professionnels obligatoires

Modalités d’évaluations

  • Evaluation des acquis
  • Recueil des appréciations

RESUME

La demande en prothèses complètes sera de plus en plus importante dans les années à venir du fait de l’augmentation de la population de plus de 60 ans qui va avoir une augmentation de 80% entre 2004 et 2050 (sources de l’INSEE), ce qui est assez conséquent.

Le numérique n’est pas en mesure de réaliser ces travaux et ne le sera pas dans un avenir proche du fait que tout repose sur de la dynamique musculosquelettique.

Une technique, qui n’est pas enseignée de façons approfondies dans le cursus normal des Facultés dentaires, permet de résoudre la plupart des cas et apporte un confort de travail avec une fiabilité proche de 95% et résout les situations d’échec liées aux traitements courants actuels.

Le traitement de l’occlusion étant à la base de tous les travaux dentaires il est nécessaire d’avoir une maitrise plus aboutie de toutes les étapes de réalisations prothétiques afin de travailler dans les meilleures conditions possibles et pour le confort des patients.

Cette technique repose sur le traitement occlusal basé sur l’anatomie et sans aucune manipulation.

Il est prouvé dans les Universités américaines telles que « University of Michigan School of Dentistry » que toute manipulation aboutit par réflexe inconscient à une erreur dans l’enregistrement de l’occlusion.

La technique ici présentée permet un enregistrement de l’occlusion anatomique du patient.

L'actualisation des connaissances permet au chirurgiens-dentistes, stomatologues d'adapter leur prise en charge par le choix des actes et des techniques fiables avec de bons résultats.

 

OBJECTIF GENERAL

  • Traitement de l’occlusion physiologique

  • Choix esthétiques et fonctionnels

  • Utilisation en prothèse conjointe

  • Apport possible dans le domaine numérique (évaluation de l’intérêt pour le numérique)

  • Traiter les dysfonctions (utilisation nécessaire pour les traitements de pathologies articulaires)

     

    OBJECTIFS OPERATIONNELS (COMPETENCES VISEES)

    Pouvoir analyser les repères anatomiques, les repères des positions naturelles physiologiques.

    Identifier les anomalies fonctionnelles, les pathologies acquises dans le temps, celles induites soit par erreurs antérieures, soit par une usure anormale dentaire ou de prothèses.

    Le bilan simplifié se propose d’avoir une vision globale des anomalies fonctionnelles en reliant les différentes perturbations physiologiques, il présente aussi l’intérêt de constater rapidement l’efficacité objective et subjective du traitement.

    Dans cette démarche, la participation du patient est effective, elle lui permet d’objectiver et de comprendre ce qu’il ressent, de formaliser ce qu’il souhaite pour créer son traitement personnalisé en fonction de son état.

    Les objectifs de cette formation sont :

    • Les différentes occlusions (anatomique, physiologique, de convenance, pathologique)

    • Les différentes occlusions, les conséquences sur la respiration, la mastication, la déglutition, la phonation avec le traitement de l’occlusion de convenance ou physiologique.

    • Faire le choix esthétique et fonctionnel le plus favorable

    • Savoir traiter les dysfonctions antérieures.

 

METHODES PEDAGOGIQUES
▪ Exposé didactique
▪ Vidéos
▪ Auto évaluation
▪ Quizz
▪ Cas clinique
▪ QCM

MÉTHODE D’ÉVALUATION DE L’ACTION

L’évaluation des connaissances et des pratiques se fera avant le début de l’action puis entre chaque module de formation par QCM, et des cas cliniques et pratiques. En fin de formation, une évaluation par QCM est réalisée ; elle permet de mesurer l’impact de la formation sur les connaissances théoriques et pratiques des apprenants. La dernière étape est un questionnaire de satisfaction sur l’ensemble de la formation.

 

DEROULE PEDAGOGIQUE

Evaluation pré-formation‌

Durée : 10 min

Evaluation sous forme de QCM

Module 1 : Analyse occlusale‌

Durée : 2h

Objectifs pédagogiques :

  • Analyse physiologique et biométrique

  • Réalisation du bilan ligamentaire et tissulaire

  • Différents enregistrements occlusaux (anatomique, gnathologie, réel, phonétique)

  • Détermination des dimensions verticales de repos et d’occlusion selon le caractère morphologique

  • Réglage phonétique

Module 2 : Articulateurs

Durée : 30mn

Objectifs pédagogiques :

  • Articulateur tri-dimensionnel (les intérêts, la nécessité)

  • Le pointeau central

  • Numérique défaillant dans ce domaine

Module 3 : Enregistrement occlusal et fonctionnel

Durée : 1h30mn

Objectifs pédagogiques :

  • Enregistrement de l’occlusion

  • Choix des dents selon l’âge et le caractère morphologique

  • L’espace libre selon l’ethnie

  • Appréhender les pathologies dysfonctionnelles et les résoudre

  • L’utilisation en prothèse conjointe.

Evaluation post-formation‌

Durée : 20 min

Evaluation sous forme de QCM

 


 

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

 

  1. Devin R. La conception artistique du montage des dents antérieures. Rev Fr Odonto Stomatol. 1963;10:1-20.

  2. Frush JP, Fisher RD. Introduction to the dentogenic restorations. J Prosthet Dent. 1955; 5: 586-595.

  3. Williams JL. The temperamental selection of artificial teeth, a fallacy. Dent Digest. 1914; 20(2): 63-75, (3):125- 134, (5): 233-259.

  4. Wavrin JA. A simple method of classifying face forms. Dent Digest. 1920;26 (6): 331-335, (7) : 414-419.

  5. Sears VH. Selection of artificial teeth for artificial dentures. J Am Dent Assoc. 1941;28: 928-935.

  6. Benbelaïd R, Postaire M. Indices faciaux et choix de la dimension des dents antérieures en prothèse adjointe complète. Cah Prothèse 1995; 89: 45-54.

  7. Berry FH. Is the theory of temperaments the foundation of the study of prosthetic art Dent Mag. 1905: 405.

  8. Kern BE. Anthropometric parameters of tooth selection. J Prosthet Dent. 1967; 17: 431-437.

  9. Cesario V, Latta GH, Relationship between the mesiodistal width of the maxillary central incisor and interpupillary distance. J Prosthet Dent. 1984; 52: 641-3.

  10. Gomez VL, Gonçalves LC, Costa MM, Lucas B. Interalar distance to estimate the combined width of the six maxillary anterior teeth in oral rehabilitation treatment. J Esthet Restor Dent. 2009; 21: 26-36.

  11. Berteretche MV. Edentement complet et prothèse adjointe complète. In: Esthétique en odontologie. Editions CdP, Collection JPIO, Malakoff, 2014: 195-212.

  12. Scandrett FR, Kerber PE, Umrigar ZR. A clinical evaluation of techniques to determine the combined width of the maxillary anterior teeth and the maxillary central incisor. J Prosthet Dent. 1982; 48:15-22.

  13. Magne P, Gallucci GO, Belser UC. Anatomic crown width/length ratios of unworn and worn maxillary teeth in white subjects. J Prosthet Dent. 2003; 89: 453-461.

  14. Ivy RS. Dental and facial types. In: American system of dentistry, Vol2. Litch, WF (Ed). Philadelphia, Lea Brothers, 1887.

  15. Lejoyeux J. Prothèse complète. Tome 2. Diagnostic. Traitement (1re partie), 4e Ed. Paris, Maloine, 1986.

  16. Frush JP, Fisher RD. How dentogenic retorations interpret the sex factor. J Prosthet Dent. 1956; 6:160-172.

  17. Frush JP, Fisher RD. How dentogenics interprets the personality factor. J Prosthet Dent. 1956; 6:441-449.

  18. Frush JP, Fisher RD. The age factor in dentogenics. J Prosthet Dent. 1957; 7: 5-13.

  19. Frush JP, Fisher RD. The dynesthetic interpretation of dentogenic concept. J Prosthet Dent. 1958; 8: 558-581.

  20. Devin R. La dentogénique d’après Frush et Fischer. Une conception actuelle de l’esthétique dentaire. Actual Odonto-Stomatol. 1961;53: 7-61.

  21. Ducret M, Ulm A, Venet L, Millet C. Etude du dimorphisme sexuel à partir de l’observation de photographies dento-labiales. Cah Prothèse. 2015; 172: 57-64.

  22. Schwartz GT, Dean MC. Sexual dimorphism in modern human permanent teeth. Am J Phys Anthropol. 2005; 128: 312-317.

  23. Hasanreisoglu U, Berksun S, Aras K, Arslan I. An analysis of maxillary anterior teeth: facial and dental proportions. J Prosthet Dent. 2005; 94: 530-538.

  24. Sterrett JD, Oliver T, Robinson F, Fortson W, Knaak B, Russell CM. Width/length ratios of normal clinical crowns of the maxillary anterior dentition in man. J Clin Periodontol. 1999; 26:153-157.

  25. Wolfart S, Menzel H, Kern M. Inability to relate tooth forms to face shape and gender. Eur J Oral Sci. 2004; 112: 471-476.

  26. Louis JP, Dabadie M, Bichet Ph. Esthétique en prothèse complète: des dents prothétiques aux dents “naturelles”. Cah Prothèse. 1987; 60: 83-114.

  27. Augthum M, Bienick K, Spiekermann H. Le plan de traitement des res-taurations prothétiques implanto-portées chez l’édenté total. Cah Prothèse 1992;78:57-62.

  28. Bert M. Les implants dentaires. Bases fonda-mentales, techniques chirurgicales, applications cliniques. Paris: ÉditionsCdP, 1987.

  29. Bert M, Missika P. Les implants ostéo-intégrables. Paris: Éditions CdP, 1992.

  30. Bosshart M. Le test de résilience Gerber. DentalSpectrum 1996;1(2):193-196.

  31. Gerber A. Beiträge zur totalen Prothe-tik (I). Form, Funktion und Strukturprophylaxe. Farbbildatlas. QZ1973;584:1763-1775.

  32. Gerber A. La occlusion y clanticulado naturaly protetico. Zürich: Condylator Service, 1960, 1972.

  33. Gerber A. Bei-träge zur totalen Prothetik (II). Kaustabile Prothesen Für zahnlose Ober-kicfer-Farbbildatlas. QZ 1973;578:1774-1785.

  34. Gerber A. Beiträge zurtotalen Prothetik (iv). Das Partnerverhalten inder Kaufunktion totalerProthesen Farbbildatlas. QZ 1973;593:1798-1809.

  35. Gerber A. Beiträ-ge zur totalen Prothetik (v). Funktions dynamik bestimmt die. Aufstell-technick. Farbbildatlas. QZ 1973;556:1810-1821.

  36. Gerber A. Técnicade registro en protesis. Diagnostico y rerapia de la oclusion. Zurich: Condylator service, 1981.

  37. Gerber A, Steinhardt G. Kiefergelenkstö-rungen. Diagnostik und therapie. Berlin: Quintessenz Verlags - Gmbh,1989. 1

  38. Lejoyeux J. Prothèse complète. Tomes I, II et III, 3eéd Paris: Maloine, éd., 1978-1979.

  39. Zamacona JM, Kutz R. Analyse de l’occlusion et de la stabilité en prothèse totale. Cah Prothèse 1991;75:29-35.

  40. Bory H, Gobert B. Étude cinématique de 2 articulateurs anatomo-fonctionnels. Prothèse Dent 1993.

Training Dental


14 Bis avenue des fougères
77340 Pontault-Combault
tel: +33 0160285632
Email: admin@trainingdental.fr