Empreintes clinique avancée

empreintes

Empreintes clinique avancée en PAC

CONCEPTEUR:

THIERRY SUPPLIE

Prothésiste-Epithésiste
Assistant dans le service du Pr LEJOYEUX PARIS VII
Prothésiste de l’Hôpital Albert-CHENEVIER PARIS V
Correcteur des BTM PARIS
Ancien partenaire de Hugues BORY
Conférencier

DUREE DE LA FORMATION

8 heures

Profils concernés

  • Chirurgien dentiste
  • Stomatologue

Prérequis

Diplômes professionnels obligatoires

Modalités d’évaluations

  • Evaluation des acquis
  • Recueil des appréciations

RESUME

La réalisation de prothèses complètes devient une réalisation prothétique de plus en plus demandée et son augmentation ne va pas cesser du fait de l’augmentation de la population de plus de 60ans qui va passer de 1/5 à 1/3 d’ici 2050 (sources de l’INSEE)

Le numérique n’est pas en mesure de réaliser ces travaux de prise d’empreintes en prothèse totale et ne le sera pas dans un avenir proche du fait que tout repose sur de la dynamique musculo-squelettique.

Le rassemblement de différentes méthodes et protocoles permet une meilleure réalisation prothétique.
La connaissance de la prothèse complète qui est une base professionnelle est nécessaire pour la réalisation de travaux qui utilisent les outils que propose le numérique, tel que les prothèses implanto-portées qui ne peuvent être réalisées sans une connaissance approfondie en prothèse totale.

Dans les traitements prothétiques, les protocoles diffèrent selon les interventions ou selon les opérateurs ce qui peut aboutir à des échecs successifs.

L’actualisation des connaissances permet au chirurgiens dentiste, stomatologues d’adapter leur prise en charge par le choix des actes et des techniques fiables avec de bons résultats.

OBJECTIF GENERAL

      • Connaissance globale anatomo-physiologique des éléments constituant la cavité buccale
      • Éléments, osseux, muqueux, ligamentaire et musculaire contribuant à jouer un rôle important dans la sustentation, la stabilisation ou la rétention de la future prothè
      • Traitement des empreintes.
      • Traitement de l’occlusion physiologique
      • Choix esthétiques et fonctionnels
      • Traiter les dysfonctions.
PRE REQUIS

 Aucun

 

OBJECTIFS OPERATIONNELS (COMPETENCES VISEES

Pouvoir analyser les repères anatomiques buccaux afin d’éviter les secteurs, les attaches musculaires ou les insertions défavorables à une réalisation correcte.

Savoir utiliser les indices musculaires favorables à la stabilisation ou à la rétention des prothèses.

Encore faut-il pouvoir les évaluer ?

Identifier les anomalies fonctionnelles

Le bilan simplifié se propose d’avoir une vision globale des anomalies fonctionnelles en reliant les différentes perturbations physiologiques, il présente aussi l’intérêt de constater rapidement l’efficacité objective et subjective du traitement.

Dans cette démarche, la participation du patient est effective, elle lui permet d’objectiver et de comprendre ce qu’il ressent, de formaliser ce qu’il souhaite pour adhérer à son traitement personnalisé en restant dans les limites techniques possibles.

Les objectifs de cette formation sont :

      • Eléments anatomiques en lien dans la réalisation de prothèses complètes
      • Traitements des repères défavorables
      • Identification des repères favorables
      • Les empreintes et leur importance les protocoles de réalisation
      • Les différentes occlusions, les conséquences sur la respiration, la mastication, la déglutition, la phonation avec le traitement de l’occlusion de convenance ou physiologique.
      • Faire le choix esthétique et fonctionnel le plus favorable
      • Savoir traiter les dysfonctions antérieures

FORMAT DE L’ACTION

empreintes

Cette formation est facile d’utilisation pour différentes raisons :

-Les apprentissages sont facilités par des contenus écrits et PDF, des illustrations animées avec des supports interactifs, attractifs et de qualité,

      • Une réelle souplesse est offerte à l’apprenant avec la possibilité de revenir sur un chapitre si besoin
      • L’évaluation des acquis se fait au fur et à mesure de la progression via un dialogue
      • un QCM en fin de stage pour permettre de voir les acquis

Contactez moi pour renseignements de disponibilités :

Tel: 0632015632

Mail: supplie@trainingdental.fr

METHODES PEDAGOGIQUES

▪ Exposé didactique
▪ Vidéos
▪ Auto évaluation
▪ Quizz
▪ Cas clinique
▪ QCM

MÉTHODE D’ÉVALUATION DE L’ACTION

L’évaluation des connaissances et des pratiques se fera avant le début de l’action puis entre chaque module de formation par QCM. En fin de formation, une évaluation par QCM est réalisée ; elle permet de mesurer l’impact de la formation sur les connaissances théoriques et pratiques des apprenants. La dernière étape est un questionnaire de satisfaction sur l’ensemble de la formation.

DEROULE PEDAGOGIQUE

Evaluation pré-formation‌

Durée : 10 min

Evaluation sous forme de QCM

Module 1 : Connaître les éléments anatomo-physiologiques

Durée : 1h30 min

Objectifs pédagogiques :
    • Mise au point et actualisation des connaissances de l’anatomie
    • Connaître les muscles et leurs positions.
    • Connaitre les éléments musculaires favorables
    • L’analyse endo-buccale.
    • Découvrir les données du contrôle musculaire et la proprioception

Module 2 : Comprendre et réaliser les empreintes partie 1

Durée :1h30

 

Objectifs pédagogiques :

 

    • Choix de la technique d’empreintes
    • Matériaux utilisés pour les empreintes primaires
    • Réalisation des empreintes primaires
    • Réalisation le bilan ligamentaire et tissulaire
    • Réglages des portes empreintes dynamiques

        Réglage dynamique maxillaire

        Réglage dynamique mandibulaire, rôle de la langue

Module 3 : Comprendre et réaliser les empreintes partie 2

Durée :1h

Objectifs pédagogiques :
    • Matériaux utilisés pour les empreintes secondaires
    • Empreinte supérieure dynamique
      • Le joint périphérique
      • Le joint postérieur dynamique
    • Empreinte inférieure dynamique
      • Le joint périphérique vestibulaire
      • L’enregistrement buccinato-dynamique
      • Le joint sublingual dynamique

Module 4 : Comprendre et réaliser les empreintes partie 2

Durée :1h15

Objectifs pédagogiques :
    • Matériaux utilisés pour les empreintes secondaires
    • Empreinte supérieure dynamique
      • Le joint périphérique
      • Le joint postérieur dynamique
    • Empreinte inférieure dynamique
      • Le joint périphérique vestibulaire
      • L’enregistrement buccinato-dynamique
      • Le joint sublingual dynamique

Module 5 : Enregistrement occlusal

Durée : 1h

Objectifs pédagogiques :
    • Analyse physiologique et biométrique
    • Choix des dents selon l’âge et le caractère morphologique
    • Détermination des dimensions verticales de repos et d’occlusion selon le caractère morphologique
    • Réglage phonétique
    • Différents enregistrements occlusaux (anatomique, gnathologie, réel)
    • Appréhender les pathologies dysfonctionnelles et les résoudre
    • Enregistrement de l’occlusion

Module 6 : Essayage esthétique et fonctionnel

Durée :30mn

Objectifs pédagogiques :
    • Essaye des maquettes en cire et Contrôle de la stabilité
    • Contrôle esthétique et fonctionnel
    • Contrôle phonétique et vérification de l’espace libre
    • Evaluation du confort du patient

Module 7 : Pose des prothèses

Durée : 45mn

Objectifs pédagogiques
    • Poses des prothèses avec vérifications de la stabilité
    • Contrôle de l’occlusion (aucune retouche à cette étape)
    • Vérification définitive phonétique et fonctionnelle
    • Contrôle des incidences du constricteur du pharynx
    • Réglages éventuels des compressions et sur extensions
    • Contrôle des prothèses a 8 jours

Evaluation post-formation‌

Durée : 20 min

Evaluation sous forme de QCM

Inscriptions

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

  1. Devin R. La conception artistique du montage des dents antérieures. Rev Fr Odonto Stomatol. 1963;10:1-20.
  2. Frush JP, Fisher RD. Introduction to the dentogenic restorations. J Prosthet Dent. 1955; 5: 586-595.
  3. Williams JL. The temperamental selection of artificial teeth, a fallacy. Dent Digest. 1914; 20(2): 63-75, (3):125-134, (5): 233-259.
  4. Wavrin JA. A simple method of classifying face forms. Dent Digest. 1920;26 (6): 331-335, (7) : 414-419.
  5. Sears VH. Selection of artificial teeth for artificial dentures. J Am Dent Assoc. 1941;28: 928-935.
  6. Benbelaïd R, Postaire M. Indices faciaux et choix de la dimension des dents antérieures en prothèse adjointe complète. Cah Prothèse 1995; 89: 45-54.
  7. Berry FH. Is the theory of temperaments the foundation of the study of prosthetic art Dent Mag. 1905: 405.
  8. Kern BE. Anthropometric parameters of tooth selection. J Prosthet Dent. 1967; 17: 431-437.
  9. Cesario V, Latta GH, Relationship between the mesiodistal width of the maxillary central incisor and interpupillary distance. J Prosthet Dent. 1984; 52: 641-3.
  10. Gomez VL, Gonçalves LC, Costa MM, Lucas B. Interalar distance to estimate the combined width of the six maxillary anterior teeth in oral rehabilitation treatment. J Esthet Restor Dent. 2009; 21: 26-36.
  11. Berteretche MV. Edentement complet et prothèse adjointe complète. In: Esthétique en odontologie. Editions CdP, Collection JPIO, Malakoff, 2014: 195-212.
  12. Scandrett FR, Kerber PE, Umrigar ZR. A clinical evaluation of techniques to determine the combined width of the maxillary anterior teeth and the maxillary central incisor. J Prosthet Dent. 1982; 48:15-22.
  13. Magne P, Gallucci GO, Belser UC. Anatomic crown width/length ratios of unworn and worn maxillary teeth in white subjects. J Prosthet Dent. 2003; 89: 453-461.
  14. Ivy RS. Dental and facial types. In: American system of dentistry, Vol2. Litch, WF (Ed). Philadelphia, Lea Brothers, 1887.
  15. Lejoyeux J. Prothèse complète. Tome 2. Diagnostic. Traitement (1re partie), 4e Ed. Paris, Maloine, 1986.
  16. Frush JP, Fisher RD. How dentogenic retorations interpret the sex factor. J Prosthet Dent. 1956; 6:160-172.
  17. Frush JP, Fisher RD. How dentogenics interprets the personality factor. J Prosthet Dent. 1956; 6:441-449.
  18. Frush JP, Fisher RD. The age factor in dentogenics. J Prosthet Dent. 1957; 7: 5-13.
  19. Frush JP, Fisher RD. The dynesthetic interpretation of dentogenic concept. J Prosthet Dent. 1958; 8: 558-581.
  20. Devin R. La dentogénique d’après Frush et Fischer. Une conception actuelle de l’esthétique dentaire. Actual Odonto-Stomatol. 1961;53: 7-61.
  21. Ducret M, Ulm A, Venet L, Millet C. Etude du dimorphisme sexuel à partir de l’observation de photographies dento-labiales. Cah Prothèse. 2015; 172: 57-64.
  22. Schwartz GT, Dean MC. Sexual dimorphism in modern human permanent teeth. Am J Phys Anthropol. 2005; 128: 312-317.
  23. Hasanreisoglu U, Berksun S, Aras K, Arslan I. An analysis of maxillary anterior teeth: facial and dental proportions. J Prosthet Dent. 2005; 94: 530-538.
  24. Sterrett JD, Oliver T, Robinson F, Fortson W, Knaak B, Russell CM. Width/length ratios of normal clinical crowns of the maxillary anterior dentition in man. J Clin Periodontol. 1999; 26:153-157.
  25. Wolfart S, Menzel H, Kern M. Inability to relate tooth forms to face shape and gender. Eur J Oral Sci. 2004; 112: 471-476.
  26. Louis JP, Dabadie M, Bichet Ph. Esthétique en prothèse complète: des dents prothétiques aux dents “naturelles”. Cah Prothèse. 1987; 60: 83-114.
  27. Augthum M, Bienick K, Spiekermann H. Le plan de traitement des res-taurations prothétiques implanto-portées chez l’édenté total. Cah Prothèse 1992;78:57-62.
  28. Bert M. Les implants dentaires. Bases fonda-mentales, techniques chirurgicales, applications cliniques. Paris: ÉditionsCdP, 1987.
  29. Bert M, Missika P. Les implants ostéo-intégrables. Paris: Éditions CdP, 1992.
  30. Bosshart M. Le test de résilience Gerber. DentalSpectrum 1996;1(2):193-196.
  31. Gerber A. Beiträge zur totalen Prothe-tik (I). Form, Funktion und Strukturprophylaxe. Farbbildatlas. QZ1973;584:1763-1775.
  32. Gerber A. La occlusion y clanticulado naturaly protetico. Zürich: Condylator Service, 1960, 1972.
  33. Gerber A. Bei-träge zur totalen Prothetik (II). Kaustabile Prothesen Für zahnlose Ober-kicfer-Farbbildatlas. QZ 1973;578:1774-1785.
  34. Gerber A. Beiträge zurtotalen Prothetik (iv). Das Partnerverhalten inder Kaufunktion totalerProthesen Farbbildatlas. QZ 1973;593:1798-1809.
  35. Gerber A. Beiträ-ge zur totalen Prothetik (v). Funktions dynamik bestimmt die. Aufstell-technick. Farbbildatlas. QZ 1973;556:1810-1821.
  36. Gerber A. Técnicade registro en protesis. Diagnostico y rerapia de la oclusion. Zurich: Condylator service, 1981.
  37. Gerber A, Steinhardt G. Kiefergelenkstö-rungen. Diagnostik und therapie. Berlin: Quintessenz Verlags – Gmbh,1989. 1
  38. Lejoyeux J. Prothèse complète. Tomes I, II et III, 3eéd Paris: Maloine, éd., 1978-1979.
  39. Zamacona JM, Kutz R. Analyse de l’occlusion et de la stabilité en prothèse totale. Cah Prothèse 1991;75:29-35.
  40. Bory H, Gobert B. Étude cinématique de 2 articulateurs anatomo-fonctionnels. Prothèse Dent 1993.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *